SENGI – This Weber

Avec SENGI, il renverse les codes

La consigne de départ était claire: le responsable de collection Alfredo Häberli voulait des meubles universels qui remplissent également leurs rôles de tables basses, tables d’appoint, tables de chevet ou meubles de rangement. La réponse de This Weber s’appelle SENGI.

«On m’a demandé expressément que les nouveaux meubles soient utilisables dans deux positions différentes», explique This Weber. Lors du processus de création, le designer zurichois s’est inspiré de meubles en métal tout simples des années 1930 à 1950, en particulier ceux de René Herbst et Mathieu Matégot.

SENGI maîtrise l’art de la transformation et adopte, selon la position, de nouvelles formes et de nouvelles fonctionnalités. En position horizontale, il sert de table basse si légère que l’on peut également l’utiliser comme plateau ou comme étagère. Une fois debout, SENGI sert de table basse, de table de chevet ou de meuble de rangement. Il peut même être utilisé comme mobilier de jardin. Les câbles pouvant passer entre deux surfaces de dépose, SENGI convient également au rangement de boîtiers Internet, de blocs d’alimentation ou de longs câbles électriques.

Ses trous perforés caractéristiques allègent la table d’appoint et lui confèrent une certaine légèreté visuelle. Enfin et surtout: SENGI, c’est un look ultra classe à prix exceptionnel. Tables d’appoint SENGI, 99.90, l 36 × p 33 × h 54 cm, métal noir 64732, vert 64733, rouge 64734. Design This Weber. Sengi est le nom d’une rue à Wila (canton de Zurich).

VITA

Après un apprentissage de mécanicien, This Weber, né en 1973 à Zurich, a étudié à la Haute école d’art de Zurich (aujourd’hui ZHdK). Dès son plus jeune âge, le designer a travaillé sur des projets pour des entreprises renommées telles qu’Eternit ou Gebrüder Thonet. Il a créé son propre atelier à Zurich en avril 2010. Aujourd’hui, il conçoit des produits et des meubles pour des entreprises nationales et internationales. Dans ses créations transparaît la recherche de sobriété, de simplicité et de clarté des choses. Il dessine pour Atelier Pfister depuis 2011. Sa signature se retrouve dans la série de chaises WIL/WILA, la série de tables TABLAT, le programme de meubles ZIL, la collection de tables d’appoint SALAND et le canapé CENTRAL. Il donne à ses meubles des noms de localités, de rues et de lieux de son canton natal, Zurich.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *